[Comment j'ai quitté ma religion]
II - Karim

Publié le 13/09/2019 - mis à jour le 24/09/2019

Deuxième témoignage de notre série « comment j’ai quitté ma religion ». Karim (pseudonyme) nous décrit son parcours d’ex musulman et ce que ça implique dans son quotidien.


Bonjour pour débuter cette interview, peux-tu nous expliquer comment tu es devenu croyant ?

J'ai été musulman dès ma naissance, c'est-à-dire qu'on me l'a imposé alors que je n’étais qu'un enfant. La pratique religieuse dans ma famille n'est pas homogène, mon père est croyant, mais il ne pratique pas, alors que ma mère est très pratiquante.

Quel est ton premier doute sur la religion ?

J'ai commencé à douter à partir de mes 15-16ans. Ça a commencé avec la question du destin. Un Dieu qui connaît notre futur... mais pas totalement, ça me faisait douter énormément.
Puis c'est en voyant plusieurs débats, sur les réseaux ou sur YouTube, que j'ai vu qu'il y avait d'autres soucis dans ma religion. Du coup, j'ai commencé à vraiment approfondir ma lecture du Coran pour vérifier tout ça en détails. J’ai étudié les aspects historiques et scientifiques de ma religion.
C'est à ce moment que j’ai commencé à suivre des athées militants sur Twitter. Ils contredisaient pas mal le Coran. J'ai aussi commencé à suivre des apostats comme Sherif Gaber ou d'autres youtubeurs qui critiquaient l'islam. Ils citaient des faits historiques, sur le Coran et l'Islam, qui ont renforcés mes doutes.

Le premier problème scientifique que j'ai rencontré, c'était la formation de l'embryon expliquée étape par étape dans le Coran. La description que donne le livre saint ne colle pas du tout avec la réalité. Puis Il y a aussi eu l’histoire des montagnes qui auraient été créées par Dieu pour ne pas avoir de séisme...

Au niveau historique, je me suis rendu compte que le Coran n'était qu'une copie des textes sacrés du christianisme et du judaïsme et même du zoroastrisme. Il y a aussi la présence, dans le texte sacré, de mots et de versets qui sont écrits en syriaque et qui n'ont pas été traduits.

Comment ton entourage a-t-il réagi à ta sortie de la religion ?

Ma famille ne le sait pas encore. Je ne compte pas leur dire pour le moment, de peur d'être renié. Ça pourrait m’attirer des soucis pour mon avenir vu que je suis encore étudiant.
Je compte leur dire quand j'aurais fini d'étudier et que j'aurais une situation stable. Pour l'instant je suis obligé de faire semblant d’être encore musulman. Je fais le ramadan, je mange halal. Mes parents veulent aussi que je me marie avec une musulmane plus tard, et que je continue de transmettre ma culture à mes enfants.

Même si je ne leur dis pas que j'ai quitté l'islam, il m'arrive de leur poser des questions gênantes mais je reste très prudent.

Propos reccueillis par Hérétique